Françoise - Messages de conversion des coeurs Les messages de la tendresse de Dieu, c’était pour moi comme une nouvelle vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Françoise - Messages de conversion des coeurs Les messages de la tendresse de Dieu, c’était pour moi comme une nouvelle vie

Message  Admin le Mar 28 Aoû - 8:09

Françoise - Messages de conversion des coeurs
Les messages de la tendresse de Dieu, c’était pour moi comme une nouvelle vie
STELLA MARIS 445 SOMMAIRE
Littérature de Françoise



Prêtre de Jésus, voici quelques bienfaits dus aux Messages de Conversion des Coeurs, bienfaits pour moi personnellement et pour des gens que je connais.
Ces messages, je les ai connus voilà une année. Au début, je me méfiais. Je ne voulais ni en parler ni les conseiller à d’autres, sans les avoir lus en entier et les avoir médités et vécus.
Alors que j’ai fêté le jubilé de mes 50 ans de sacerdoce, après une vie entière passée en Afrique, c’était pour moi comme une nouvelle vie. Une espèce de noviciat.
Les messages étaient comme l’Evangile entier, mais dit avec des paroles extrêmement simples, pour les petits sans formation, qui commencent à rencontrer Jésus et ne peuvent pas encore comprendre les expressions théologiques ou scientifiques. Tout est simple.
C’est une nouvelle approche, une expérience très délicate, profonde et aimante de Jésus Eucharistie. Certaines expressions ou attitudes m’ont d’abord énervé, me semblaient trop pieuses ou sentimentales; par exemple, la manière de recevoir la communion. Mais j’ai compris que Jésus aime qu’on les observe. Je suis allé voir les directives romaines, «Instruction Redemptionis sacramentum» (approuvé par le Souverain Pontife le 13.03.2004) et «L’Eglise vit de l’Eucharistie» (du 17.04.2003 de Jean Paul II). Ce sont des paroles presque identiques, alors que les messages sur ce même sujet datent de 1996. J’étais donc étonné et convaincu. J’ai essayé de les vivre moi-même.
C’était une vie nouvelle avec et en Jésus Eucharistie, grâce aux messages. Vivre l’Eucharistie dans un très grand amour, dans une délicatesse poussée jusqu’au bout, dans la joie et dans la souffrance de Jésus, quand je vois tous les abus actuels. Cette année 2005, des gens sont venus me dire que Jésus s’était montré à eux avec des signes qu’ils avaient expérimentés pendant que je célébrais, pour qu’ils puissent vraiment croire à sa présence réelle de Ressuscité.
J’ai vu des gens qui éprouvent une soif extrême de l’Eucharistie. Ils trouvent des heures d’adoration silencieuse, goûtent sa présence réelle, voire physique, justement comme Jésus avait annoncé dans ses messages que cela se produirait de plus en plus dans nos temps «nouveaux» qui ont commencé.
D’autres ressentent le besoin fort de venir se confesser. Si c’était possible, ils viendraient journellement ou au moins une fois par semaine, donc au moins une fois par mois. Ils veulent vivre cette purification, vivre la tendresse d’être aimé de Jésus et du Père, être le plus dépendant de lui, faire confiance totale, accepter enfin le don de l’Esprit Saint pour pouvoir oser faire confiance jusque dans les choses ordinaires. Le passage «ne vous inquiétez pas» (Luc 12,22-32) qui nous semblait exagéré, se réalise concrètement, mais nous autres, on n’ose pas y croire. Nous sommes par nature trop “prudents”. Nous critiquons les autres fondamentalistes, alors que c’est un don à recevoir. Ça revient continuellement, mais nous autres «modernes», nous n’osons pas croire vraiment à l’Evangile. Ces messages nous aident à accueillir enfin le vrai Evangile.
Je vois les gens qui osent aimer leurs adversaires et ennemis, leur pardonner, sans discuter, mais dire la vérité simplement, en acceptant d’être critiqué et agressé et calomnié.
Ce qui me frappe le plus, c’est cette identification avec Jésus dans ses souffrances pour les pécheurs. Il aime les pécheurs mais eux, refusent de l’aimer. Au début, je ne pouvais pas comprendre pourquoi il souffre tellement de Ses Fils aimés (les prêtres) qui travaillent pour lui. Ils prétendent l’aimer, mais ils n’obéissent pas. Mes yeux sont ouverts, ces derniers mois. Il y a plus de désordre que je ne pensais. Il devient urgent pour nous de souffrir pour eux, unis à Jésus.
Jésus critique notre mentalité actuelle. Il essaie de la décrire avec des mots simples ou figuratifs. Les petits, comme Françoise, pourront comprendre. Quand j’ai lu par après «Mémoire et identité» de Jean Paul II, j’ai vu qu’il parlait de la même réalité, mais avec des mots modernes. C’est le même message.
Moi aussi, j’avais vécu dans ce courant, sans m’en rendre compte, maintenant, tout devient clair. Je prie pour que la clarté se fasse dans tous les coeurs, comme Jésus l’annonce. Ce sera la purification qui s’en vient, comme l’annoncent tant de mystiques actuels.
Ce qui me frappe aussi chez les lecteurs des messages, c’est cette obéissance et cet amour radical vis-à-vis du Saint-Père, soit Jean Paul II, soit Benoît XVI. Si beaucoup de personnes pouvaient accueillir les messages (qui sont d’ailleurs identiques à tant d’autres!) le monde se renouvellerait vite.
Je rends grâce à Dieu d’avoir pu rencontrer, accueillir et vivre ces messages donnés à Françoise. C’est pour moi comme un renouveau. Mon premier Renouveau était une crise de six ans (1968-1974). Un autre est cet appel continuel de Jésus et de Marie pour plus d’humilité, alors que je m’imaginais être humble. Marie m’a fait comprendre avec force combien je suis encore loin de cette humilité, condition indispensable de tout renouveau véritable qui permet d’accueillir tous les dons et grâces insoupçonnés que le Seigneur veut me donner (et à nous tous!). Je l’expérimente maintenant en vivant les messages.
Quand les gens me demandent d’expliquer tel ou tel passage, je leur dis «continuez à lire, vous trouverez la réponse». Inutile de discuter, il faut accueillir enfin dans son coeur et dans sa vie et non pas rester dans le cérébral.
J’ai aussi pu rencontrer des messagers de la Tendresse qui ont osé me corriger et m’encourager. Ce sont des personnes très simples, mères de famille, mais qui vivent à fond les messages.
Les messages sont comme une introduction dans la vie ascétique et mystique. Les petits qui s’exercent et qui en vivent, arrivent à des expériences spirituelles profondes et à un discernement étonnant. Ils n’arrivent pas encore à étudier les écrits de saint Jean de la Croix, de sainte Thérèse d’Avila ou de Lisieux, mais ils peuvent quand même vivre leur spiritualité exigeante grâce aux directives et conseils si simples et si pratiques des messages et de leurs directeurs.
Dans le ministère de confession et dans l’accompagnement, je perçois un autre bienfait des messages: des personnes si éprouvées comme les divorcées, remariées, découvrent la tendresse de Dieu pour eux spécialement. Ils comprennent que Jésus a pour eux un plan dans l’Eglise, qu’ils ne sont pas seulement acceptés et aimés, mais envoyés pour témoigner de l’amour de Jésus Eucharistie qu’ils ne peuvent pas recevoir, sinon par une communion spirituelle, mais avec quelle ferveur! D’autre continuent leur vie de couple dans l’obéissance, comme frère et soeur, et vivent ainsi cette intimité avec Jésus Eucharistie réellement, c’est merveilleux. Ils ont compris que leur souffrance est douce et efficace, ils la vivent en Jésus. Que nous sommes loin de ces discours inutiles et de ces critiques contre l’Eglise, de la part de gens qui n’ont jamais pu expérimenter la joie chrétienne, dans cette tendresse que Jésus nous offre! Gloire à notre Dieu d’amour et de tendresse!

P. Hansjörg Gyr, le 20.12.2005



Admin
Admin

Messages : 109
Date d'inscription : 26/08/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://latendressededieu.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum