Françoise — Messages de conversion des coeurs «Ne te préoccupe que de m’aimer!»

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Françoise — Messages de conversion des coeurs «Ne te préoccupe que de m’aimer!»

Message  Admin le Mar 28 Aoû - 8:13


STELLA MARIS 432 SOMMAIRE
Livres de Françoise


Après avoir présenté les tâtonnements de Françoise jusqu’au temps où elle rencontre son Père spirituel (cf. SM 431), nous abordons maintenant ses charismes avec Jésus et Marie, et les frères.
A la découverte de la maternité divine

Françoise, avez-vous poursuivi votre chemin en ayant des entretiens réguliers avec le Ciel?
Oui, Jésus me parle chaque jour depuis 1994. Il m’a laissé six mois seulement en 1994-95 tellement je doutais et me tourmentais. De plus, j’attendais mon deuxième enfant. Mon père spirituel m’a alors dit: «Je crois que Jésus veut que vous soyez en paix pour votre petit et c’est pour cela qu’Il interrompt ce charisme.»

Et quand Jésus a-t-il repris le dialogue et les messages?
En 1995, après la naissance de mon deuxième enfant, pendant que je priais dans une chapelle, j’ai réentendu la voix de Jésus, comme s’il ne m’avait jamais quittée. Il m’a dit: «Maintenant, si tu M’accueilles, tu M’entendras jusqu’au dernier jour de ta vie.»
Les mois pendant lesquels Jésus m’avait laissée m’avaient permis de retrouver ma paix, d’abandonner la révolte face à la souffrance. Jésus m’a expliqué qu’Il avait dû me laisser, parce qu’il me manquait la confiance et la foi et que tous mes tourments venaient de ma nature, de mon passé, de mes péchés… Depuis, Il ne m’a jamais quittée.

Il vous tient toujours la main?
Oui. Je n’ai plus du tout l’écriture d’avant, c’est fini.

Et quand vous écrivez des choses profanes?
A ce moment-là, l’écriture est moins belle, parce que j’écris avec ma volonté, en décidant de moi-même. Mais Jésus guide quand même ma main. Quoi que j’écrive, ma main est mue. C’est comme si vous tenez la main d’un enfant qui a envie d’écrire ce qu’il veut, c’est plus difficile de le faire bien écrire que lorsqu’il reste souple et qu’il s’abandonne. Lorsque j’écris les messages de Jésus, l’écriture est plus belle, parce que je m’abandonne totalement à ce qu’Il me dicte: je Le laisse complètement faire. Mais si j’écris mes courses, c’est moi qui décide; souvent je me dépêche et la conduite de la main est donc plus raide. D’ailleurs Jésus m’arrête de temps en temps, avec un sourire, et me dit que je devrais ralentir. Si quelqu’un faisait attention lorsque j’écris, il pourrait voir qu’il n’y a pratiquement que mes doigts qui bougent!

Quelle place Jésus a-t-il prise dans votre vie?
Cela fait douze ans maintenant que Jésus m’emmène de plus en plus fort dans le silence de la contemplation. Il me demande — et nous demande — de Le regarder, de vivre intimement avec Lui, à chaque instant, d’aimer l’humilité, d’être toujours plus petite, de me détacher de tout et même des épreuves pour Le mettre à la première place. Il me demande d’être constamment dans la joie, de Lui sourire, de proclamer la vérité malgré toute persécution, toute calomnie.
Pendant la communion, tout à l’heure, Il me disait: «Peu importent les barrières, peu importent les épreuves, Je serai toujours vainqueur. Toi, tu n’as qu’à aller de l’avant, faire Ma Volonté, proclamer le message; ne t’occupe pas des épreuves. Moi, Jésus-Christ, Je ferai tout pour toi, si tu t’abandonnes. S’il y en a qui te laissent en chemin, prie pour eux; s’il y a des problèmes, tu Me les donnes, ne te préoccupe que de M’aimer.»

L’Evangile en somme?
Jésus a besoin qu’on soit intime avec Lui, qu’on ait soif à chaque instant de Le rencontrer. Avant toute mission, il faut être un avec Lui, Le désirer tout au long de la journée, brûler pour Lui. Quoi que tu fasses, tu dois le faire avec Lui, en prenant la main de Marie. Le Seigneur est plus présent encore que vous pour moi. Il me demande de Lui sourire et de Le regarder avant d’entreprendre quoi que ce soit: à ce moment-là, Il nous conduit, Il se manifeste dans les toutes petites choses comme dans les grandes, Il se révèle et nous donne tout, sans aucune limite.
Jésus m’explique la vie spirituelle à travers des situations quotidiennes. Un jour je refaisais le crépi de la maison, perchée sur une échelle. Jésus m’expliqua: «Si tu veux faire un beau crépi, il faut que la surface en dessous soit propre, purifiée, solide: ensuite tu peux mettre le crépi, cela tiendra. De même, pour que l’âme soit belle, il faut d’abord qu’elle se convertisse et qu’elle soit purifiée: après elle peut accueillir vraiment Dieu. Si elle ne se laisse pas purifier, l’amour de Dieu ne tient pas en elle: tout craque, comme un crépi qui fèle.»
Jésus revient sans cesse demander qu’on proclame la vérité de l’Evangile et qu’on revienne au Catéchisme: c’est urgent… Beaucoup ne veulent plus en entendre parler, parce qu’ils ne veulent pas renoncer à leurs péchés. Mais on ne peut pas vivre dans la lumière si on refuse même une petite part de vérité.
Jésus ne vient que dans un cœur qui dit un oui total. Celui qui garde sa volonté, qui veut continuer à pécher, tout en disant qu’il ne pèche pas, celui-ci couve un œuf de vipère et quelque temps après, la vipère naît. Alors il y a des ravages dans l’âme, et tout s’écroule.

La Vierge Marie vous donne t-elle des messages?
Oui, de temps en temps au début, et maintenant de plus en plus.

Comment s’est-elle “introduite”?
La plupart du temps, c’est Jésus qui vient me parler et qui me dit à la fin: «Maintenant, écoute Ma sainte Mère.» Marie m’a demandé de prier devant l’image de Medjugorje, elle m’a donné de la discerner, de ressentir très fort sa présence. Quand elle s’approche, je le sens tout de suite, et un grand sourire se dessine sur mes lèvres.
Marie vient toujours avec un sourire. Je l’aime beaucoup, parce qu’en même temps qu’elle est souriante, elle est très ferme. Avec elle, tu es rassurée, tu sais exactement où tu mets les pieds, car elle n’est pas faible mais solide. Elle dit: «Tu fais ceci» ou «Tu fais cela». Tu as toujours l’impression qu’elle a bien les pieds sur terre, comme si elle était là et que tout est simple. Avec Jésus, les premières années, je ne savais pas si je comprenais bien ce qu’Il me disait, parce que c’était très profond, et c’est divin. Alors Il me demandait de me faire expliquer par Marie, et cela devenait limpide.
En fait, au début, je ne pensais qu’à Jésus et Il m’a donné Marie.

Pouvez-vous nous parler du caractère de Jésus?
(Silence…)
C’est surtout Son regard qui te transperce en entier, corps et âme, quand tu Le regardes. Tu te sens traversé par Son regard, tellement Il est Amour et en même temps tu éprouves un sentiment de sainteté, de puissance, de pureté, de profondeur… Jésus n’est pas bavard, mais Il se passe tant de choses quand Il nous regarde dans le silence. Jésus n’est pas dans le bruit; quand je vois tant de déviances dans certains groupes de louange, c’est à l’opposé de Jésus. Jésus est profond, silencieux, très respectueux de toi, Il essaie de t’emmener vers Lui, dans la douceur.
Mais lorsque je vois des âmes qui sont dans le péché, souvent je n’ose pas regarder longtemps Jésus, tant Son regard est grave. Je baisse les yeux, parce que je ressens alors Sa Toute-Puissance et Sa justice devant les cœurs endurcis. Parfois Jésus donne des messages fermes, à cause des gens dans le péché, parce qu’Il veut les sauver à tout prix. Pendant qu’Il dicte, j’ai l’impression d’être une enfant qui prête sa main, mais Il ne me regarde pas, à ce moment-là, Il a Son regard de Justice et de Vérité sur les pécheurs. Et lorsqu’Il a terminé le message, Il me regarde à nouveau tout souriant, comme pour me dire: «Toi, n’aie pas peur, Je suis toujours aussi tendre.»

Comment?
Lorsque Jésus voit une âme qui choisit la vérité, l’amour, le oui total, Jésus est d’une tendresse extraordinaire, indescriptible. Mais lorsqu’Il voit une âme orgueilleuse qui refuse la vérité, c’est un peu comme si Ses yeux lançaient des éclairs. Mais ce sont des éclairs contre le démon qui est dans ces âmes. Alors Jésus est très sévère, plus que sévère, parce que les âmes sont sur un chemin de perdition qu’elles choisissent librement.

Jésus donne souvent des messages personnels?
De temps en temps, mais les messages des livres sont pour chacun, vraiment. Les messages qui ne sont que pour moi sont dans mes cahiers privés, alors chacun doit accueillir les messages des livres comme messages personnels.
Au bout de quelques années tu portes la croix de Jésus: plus tu vois Jésus, plus tu Le contemples, Lui qui est silencieux, saint, si beau, qui veut notre liberté et notre bonheur. Et plus autour de toi, tu vois des personnes qui refusent une part de l’Evangile ou l’Evangile en entier, qui sont orgueilleuses, tout en se disant chrétiennes, eh bien, plus tu souffres, parce que tu as le même désir que Jésus, que ces âmes soient sauvées en choisissant la Vérité tout entière.

Et par comparaison, Marie?
Marie rassure alors que Jésus impressionne parfois. Avant, lorsque j’avais des soucis, je n’osais pas trop en parler à Jésus. A Marie, c’est plus facile, parce qu’elle te dit les choses clairement. Elle est lumineuse pour expliquer ce qui va dans la vie, ou ce qui ne va pas. Elle dit toujours que pour vivre dans la paix, dans l’amour de Dieu, il ne faut accepter aucun compromis. Marie m’a aussi parlé de la charité, m’expliquant que la vraie charité, c’est de suivre la Volonté de Jésus et non pas de faire plaisir aux autres humainement et de se taire devant leurs péchés, pour ne pas les contrarier.
J’ai confié ma mission, les conférences, la communauté, les groupes de prière à Marie, je lui ai tout donné et elle est toujours là. Tout se passe toujours dans le calme: c’est le signe de Marie, c’est impressionnant. Après les conférences, il y a parfois des gens qui pleurent un peu, mais c’est toujours une atmosphère douce.

Est-ce qu’elle intervient à l’intérieur de vos conférences?
Pas en paroles, mais directement dans les coeurs, oui. Je lui confie toute l’assemblée chaque fois et avant la prière de guérison, je demande aux personnes de confier leurs intentions à Marie pour qu’elle les offre à Jésus.
A la fin des conférences, Jésus me dit parfois une petite parole pour finir ou bien quand j’impose les mains. Pour certaines personnes, Il me dit: «Là, ça ne va pas». Une fois Il m’a dit: «Cette âme-là qui se présente comme prêtre n’est pas prêtre...» C’est parfois difficile pour moi de dire à des personnes qui s’avancent comme si de rien n’était qu’elles ont un gros péché sur la conscience, mais je le dis toujours sinon je trahirais Dieu.

Ces messages, vous les recevez comment, dans l’oreille?
Pendant la prière de guérison, parfois, j’entends en paroles, dans l’oreille. D’autres fois c’est une lumière, une évidence. Je n’ai pas beaucoup de temps entre les personnes. Je prie très rapidement sur elles, Jésus me montre...

Quelque chose qui s’impose à votre esprit?
Oui, c’est très fort.

Comme une pensée qui en suit une autre?
Non, ce n’est pas une pensée, c’est bien plus fort, parce que je ne peux pas avoir de doute. Alors que de nature, j’en ai! Cela s’impose à toi, de la même manière que telle couleur est verte. Tu ne peux même pas te poser de question, c’est une certitude. Alors, il n’y a pas de place pour le doute, car c’est trop clair...

Vous redites exactement ce que vous avez reçu?
Parfois, j’essaie de prendre des «gants» pour ne pas heurter trop vite!

Et Jésus vous dit-Il le péché?
Parfois, oui, ou Il le montre. De temps en temps j’essaie d’enrober pour dénoncer le péché. Si la personne accueille, je lui parle davantage. Je n’ose pas toujours dire tout d’un coup.

Pourquoi temporisez-vous la parole de Jésus?
Parce que je me dis que l’essentiel est de dire la Vérité et de toute façon, je la dis, au bout du compte. Jésus est venu me parler avec beaucoup de tendresse. Je dois, moi aussi, essayer de transmettre avec tendresse. Mais si je suis en face d’un orgueilleux, je suis alors très, très ferme!

Certaines ont besoin de tendresse et d’autres de fermeté?
Exactement. J’ai tout de suite dit au faux prêtre qu’il n’était pas prêtre. Il était habillé en soutane et disait célébrer la messe. Mais il a été touché pendant la conférence et s’est approché pour l’imposition des mains. Dès que je l’ai regardé, cela était terrible pour moi, de voir qu’il n’était pas prêtre. Alors je lui dis: «Vous n’êtes pas prêtre!». Il essaie de me dire que si, qu’il a été ordonné par un tel… et je lui redis: «Ça ne va pas, vous n’êtes pas prêtre!». Je n’ai pas été tendre, parce que c’était très grave. Mais il a fondu en larmes et il a été touché, puisqu’à la fin, il m’a dit: «Je vais aller voir mon évêque diocésain.»

Des saints vous parlent-ils?
Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus m’est très proche. Elle m’a parlé plusieurs fois. C’est ma petite sœur. Il arrive que des gens la voient à ma place durant les conférences. Elle m’a dit être toujours à côté de moi pour m’aider pendant la mission.
Padre Pio est venu plusieurs fois, avec l’accent italien.

Il parle français?
Oui, avec l’accent italien. Peut-être pour se faire reconnaître...

Quel âge a-t-il quand il se présente?
Je ne sais pas, je ne le discerne pas comme Jésus. J’ai le sentiment de sa présence et son regard. Mais je ne le vois pas; il est très bon, il a la voix bourrue, mais pleine de bonté. Il me faisait peur au départ, à cause de tout ce qu’il avait vécu. Il a été le premier à me dire: «Il ne faut pas que tu aies peur dans ta mission.» Je l’appelle mon grand-père spirituel puisque c’est le Père spirituel de mon Père spirituel! C’est pour cela qu’il est très présent. Parfois je veux appeler mon Père spirituel — cela arrive assez souvent —, et si je tarde un peu, eh bien c’est toujours mon Père spirituel qui m’appelle: Padre Pio doit lui souffler à l’oreille que j’ai besoin de lui!
(à suivre)

Association des Messagers de la Tendresse de Dieu
42, Rue du Montceau
F-77210 Avon
Tél./Fax: 00 33/(0)1 64 22 56 38
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]

Admin
Admin

Messages : 109
Date d'inscription : 26/08/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://latendressededieu.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum